Facultée des Sciences appliquées de l'ULB

 

La Facultée des Sciences Appliquées, actuellement installée sur le campus du Solbosch, investit le campus de la Plaine. Le seul espace vert de la Plaine qui appartient encore à l'ULB sera rasé pour faire place à un gigantesque bâtiment. D'ailleurs il s'agit de l'espace vert le plus connu et fréquenté de la Plaine.

 

Le projet a pour objet la "construction d'un bâtiment universitaire (ateliers, auditoires, laboratoires, bureaux,...) avec réaménagement des abords et du parking"....le futur bâtiment de la Facultée des Sciences Appliquées (polytech). La demande de permis a donc été introduite par l'ULB, plus précisément par Jean-Luc Mahieu, directeur des infrastructures à l'ULB. 

 

La demande de permis a été acceptée et le chantier devrait débuté fin 2013 selon les informations diffusées dans la revue de la Facultée des Sciences Appliquées (G Square #6). Le bâtiment serait inauguré en 2015 selon la même source.

 

Couverture du Numéro 6 du magazine de l'Ecole Polytechnique de Bruxelles, G Square - Mars 2013
Couverture du Numéro 6 du magazine de l'Ecole Polytechnique de Bruxelles, G Square - Mars 2013
G Square # 6 - Cap sur la Plaine
Lire pages 16 et 17
Gsquare6.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB
On reconnait les bâtiments BC et NO sur la maquette
On reconnait les bâtiments BC et NO sur la maquette

Chronologie

Mai 2012

Une réunion d'information a eu lieu le mardi 15 mai 2012 à 18 h au bâtiment NO, 5ème étage, salle Solvay, campus de la Plaine.

 

L'enquête publique a eu lieu du 7 mai au 6 juin 2012.

Juin 2012

Le 6 juin 2012, la Commission de concertation remet un avis favorable au projet de l'ULB sous réserve de quelques conditions.

 

Lire ci-dessous l'Avis remis par la CC:

Avis Commission de concertation - 6 juin 2012 - Projet Facultée des Sciences Appliquées
Avis CC Bâtiments universitaires.pdf
Document Adobe Acrobat 319.4 KB
Le terrain concerné par le projet de la Facultée des Sciences Appliquées
Le terrain concerné par le projet de la Facultée des Sciences Appliquées

Notre position

Parmi les différents projets immobiliers qui vont défigurer la Plaine, le déménagement de la Faculté des Sciences Appliquées du campus du Solbosch au campus de la Plaine est loin d'avoir un effet négligeable.

 

Le comité de protection des espaces verts de la Plaine n'a pas contesté officiellement cette construction. Elle aura pourtant lieu sur le dernier espace vert apartenant  à l'ULB.

 

Cependant, nous tenons à souligner la présences d'espèces d'arbres extrêmement intéressantes sur ce terrain, ainsi que la mare Paul Duvigneaud. Nous espérons donc que les futurs aménagements prendront en compte ces éléments.

Réflexion sur la stratégie du rectorat de l'ULB

Le rectorat de l'ULB désire réaliser cette ancienne idée (1969) qui est de réunir toutes les sciences sur le même campus de la Plaine et de laisser le campus du Solbosch aux sciences humaines.

 

Cependant, les points de vue divergent sur le sujet. Certains trouvent qu'il s'agit là d'une idée admirable permettant aux Sciences appliquées de s'unir aux Sciences fondamentales, tandis que d'autres y voient une rupture de contact dangereuse entre les Sciences et les Sciences humaines.

 

Quels sont les pour et les contre d'un tel déménagement?

 

"Union fructueuse entre fondamentales et appliquées"


L'idée de ramener les sciences appliquées sur la Plaine va enfin permettre au pôle Science de l'ULB d'atteindre l'union ultime dont elle rêve depuis si longtemps. En effet, en 1969, alors que l'ULB aménageait sur la Plaine, le rectorat de l'époque désirait déjà réunir toutes les Sciences sur le campus de la Plaine. Les sciences appliquées ne gagnent pas grand chose à fréquenter les sciences humaines du Solbosch. Par contre, des collaborations entre les différentes disciplines scientifiques seraient plus fructueuses.

 

 

"A chacun son campus"

 

L'idée de réunir toutes les sciences sur le même campus de la Plaine et toutes les sciences humaines sur le campus du Solbosch, coûte extrêmement cher à l'université mais en plus il met en péril le principe de base d'une université de cette taille : mettre en contact les gens de toutes les disciplines.

 

Il semble pourtant clair qu'il est plus enrichissant et progressiste d'avoir des mélanges interdisciplinaires entre étudiants scientifiques, économistes, politiques et littéraires, plutôt que d'avoir une ghettoïsation des étudiants en fonction de leurs branches. C'est justement grâce à ses échanges de savoirs et de connaissances entre les différentes disciplines que des grandes innovations peuvent être accomplies et qu'une meilleure compréhension de la complexité du monde peut être envisagée. Aux sciences, il manque une part de sciences humaines, et vice versa.

 

 

Quelques informations sur les "caractéristiques" du futur bâtiment

Boulevard du Triomphe - Permis mixte d'urbanisme et d'environnement - 2011/86-290 (SBO/PC)

- Permis d’urbanisme : construire un bâtiment universitaire (ateliers, auditoires, laboratoires, bureaux...) avec réaménagement des abords et du parking (94 places)
- Permis d’environnement : comprenant les installations suivantes soumises à Permis d’Environnement :Des batteries stationnaires (100 kVA), un compresseur d’air (20 kW), un dépôt en récipients fixes de gaz comprimés (5.000 litres), un dépôt en récipients mobiles de gaz comprimés (540 litres), un dépôt d’huiles usagées (500 litres), un dépôt de liquides inflammables dont le point d’éclair est inférieur ou égal à 21° C (117 litres), un atelier de soudure comportant plus de 5 postes, un dépôt de matériaux métalliques (100 m²), 2 ateliers pour le travail des métaux m’entraînant pas de changement (3 kW et 19 kW), un atelier pour le travail des métaux n’entraînant pas de changement (366 kW), une installation de refroidissement (35 kW), des transformateurs  statiques (4 x 400 kVA) et un parc de stationnement à l’air libre (91 véhicules)


Demandeur : ULB c/o Monsieur MAHIEU
PRAS : zone d'équipements d'intérêt collectif ou de service public

 

Motif de la procédure :
- application de l'art. 147 du COBAT: demande soumise à rapport d'incidence (création d'équipements sportifs, culturels, de loisirs, scolaires et sociaux dans lesquels plus de 200 m² sont accessibles aux utilisations de ces équipements)
- application de la prescription particulière 8.3. du PRAS (modifications des caractéristiques urbanistiques des constructions et installations s'accordant avec celles du cadre urbain environnant)
- application de la prescription générale 0.6. du PRAS (actes et travaux portant atteinte aux intérieurs d'îlots)
- application de l'art. 147 du COBAT: demande soumise à rapport d'incidence (parcs de stationnement à l'air libre pour véhicules à moteur en dehors de la voie publique comptant de 50 à 200 emplacements pour véhicules automobiles)
- ordonnance du 5 juin 1997 – permis d'environnement de classe 1B
Enquête publique : du 7 au 22 mai 2012
Réaction : 1