Talus boisés du boulevard du Triomphe et terrain derrière la caserne des pompiers

Plateau derrière la caserne, pelouse, Platanes, Saules blancs et Aulnes cordés, vue sur résidence Irena (arrière plan), mars 2013
Plateau derrière la caserne, pelouse, Platanes, Saules blancs et Aulnes cordés, vue sur résidence Irena (arrière plan), mars 2013

Localisation

Les terrains concernés par les projets Eckelmans et Universalis (phase 1) sont en partie composés de talus. Ces talus, ainsi que le replat qui les surplombent, sont couverts d'un boisement biologiquement très diversifié.

Boisements

Coeur du bosquet, vue sur le parking de la résidence Irena (gauche), mars 2013
Coeur du bosquet, vue sur le parking de la résidence Irena (gauche), mars 2013
Coeur du bosquet, vue sur caserne des pompiers (droite), mars 2013
Coeur du bosquet, vue sur caserne des pompiers (droite), mars 2013
Coeur du bosquet derrière la caserne des pompiers, mars 2013
Coeur du bosquet derrière la caserne des pompiers, mars 2013

Comme la plupart des boisements de la Plaine, le bosquet qui se situe derrière la caserne des pompiers et sur le talus le long du boulevard du Triomphe recèle une importante diversité biologique, d'une part grâce aux nombreuses espèces végétales ligneuses qui le constituent, et d'autre part grâce au rôle de refuge qu'il représente pour la faune sauvage.

On peut distinguer deux types de boisements sur la Plaine:

-arbres plantés, espèces exotiques, horticoles ou indigènes;

-boisements spontanés constitués presque exclusivement d'espèces indigènes.

 

Le terrain derrière la caserne des pompiers regroupe ainsi arbres plantés et arbres spontanés.

Plateau derrière la caserne : pelouse, Platanes (gauche) et Saules blancs (droite), mars 2013
Plateau derrière la caserne : pelouse, Platanes (gauche) et Saules blancs (droite), mars 2013

Arbres plantés

 

Parmi les arbres plantés, on retrouve deux des arbres remarquables de la Plaine: l'Aulne cordé (Alnus cordata) et le Peuplier grisard (Populus canescens).

On retrouve également:

-un remarquable massif de Saules blancs (Salix alba);

-buissons denses de Cornouillers (Cornus mas, Cornus sanguinea, Cornus alba);

-quatre Aulnes cordés (Alnus cordata);

-deux rangées de Platanes à feuilles d'Erable (Platanus hispanica);

-nombreux Peupliers grisards (Populus canescens) et Peuplier noirs (Populus nigra) bordant la caserne des pompiers;

-Orme des montagnes (Ulmus glabra);

-Pins noirs (Pinus nigra);

-un massif d'Aulnes glutineux (Alnus glutinosa);

-Charmes (Carpinus betulus) principalement dans le talus juste au Nord de la caserne;

-du côté de la résidence Irena: rangées de Robiniers faux-acacia (Robinia pseudoacacia), Noisetiers (Corylus avellana), Viornes manciennes (Viburnum lantana) et de Sureaux noirs (Sambucus nigra).

Bosquet derrière la caserne avec le boulevard du Triomphe (gauche), mars 2013
Bosquet derrière la caserne avec le boulevard du Triomphe (gauche), mars 2013
 

Boisements spontanés

 

Les boisements spontanés sont jeunes et dominés par six espèces d'arbres : Bouleau verruqueux (Betula pendula), Frêne (Fraxinus excelsior), Erable sycomore (Acer pseudoplatanus), Merisier (Prunus avium), Saule marsault (Salix caprea), Saule blanc (Salix alba).

Les principaux arbustes et lianes sont: Sureau noir (Sambucus nigra), Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), Aubépine à un style (Crataegus monogyna), Noisetier (Corylus avellana), Clématite des haies (Clematis vitalba), Lierre (Hedera helix).

D'autres essences aussi présentes en nombre plus réduit: Chêne pédonculé (Quercus robur), Houx (Ilex aquifolium), Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), Eglantier (Rosa canina), Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata).

Bosquet, vue sur la caserne des pompiers à gauche, mars 2013
Bosquet, vue sur la caserne des pompiers à gauche, mars 2013

Bois mort

Le "laisser-faire" qui caractérise la gestion du bosquet permet l'accumulation de bois mort et constitue une source de biodiversité inestimable dans les milieux urbains. En effet, le bois mort se fait rare car systématiquement enlevé, or il abrite de nombreuses espèces de bactéries, de champignons et d'animaux (arthropodes, gastéropodes) qui en ont besoin pour vivre (décomposeur de bois mort) ou se cacher. Le bois mort, habité par ces organismes, devient par la suite un garde-manger pour des animaux vertébrés comme le Pic épeiche, plusieurs espèces de chauves-souris ou d'autres petits mammifères insectivores (hérisson sur la Plaine).

Sans oublier le bois mort sur pied qui permet à plusieurs espèces de nicher.

Evaluation Biologique par INBO

Par ailleurs, la carte d'évaluation biologique classe ces terrains en tant que "zone à haute valeur biologique" (lettre w). Cette carte a été réalisée par l'INBO (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek) et est censée apporter une description plus qualitative des espaces naturels et semi-naturels tout en prenant en considération la faune. 

En tout, parmi les espaces verts qui sont situés sur la campus ULB, environ 5,6 ha sont évalués comme possédant une haute valeur biologique. Ils sont représentés en vert sur la carte ci-dessous.

Biologische Waarderingskaart - versie 2, http://geo-vlaanderen.agiv.be/geo-vlaanderen/bwk/#
Biologische Waarderingskaart - versie 2, http://geo-vlaanderen.agiv.be/geo-vlaanderen/bwk/#
Boisement derrière la caserne des pompiers, mars 2013
Boisement derrière la caserne des pompiers, mars 2013
Depuis le plateau derrière la caserne, vue sur le parking et le chemin qui mène du métro aux forums, mars 2013
Depuis le plateau derrière la caserne, vue sur le parking et le chemin qui mène du métro aux forums, mars 2013

Références

 

-Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek 2010, Biologische waarderingskaart – versie 2, beschikbaar.

 

http://www.agiv.be/gis/nieuws/?artid=1280

 

http://geo-vlaanderen.agiv.be/geo-vlaanderen/bwk/#

 

 

Plateau derrière la caserne des pompiers, mars 2013
Plateau derrière la caserne des pompiers, mars 2013