Biodiversité

La diversité en espèces animales et végétales de la Plaine est souvent dénigrée, voir même niée. Cependant, à l'échelle de la Région Bruxelles-Capitale, cette biodiversité est unique et le nombre d'espèces qui habitent la Plaine est relativement important.

 

La liste des espèces présente les différentes espèces animales et végétales qui ont été recensées jusqu'à aujourd'hui. Nombreuses espèces d'arthropodes et de champignons restent encore à être inventoriées.

 

Les observations récentes sont également présentées afin de rappeler que la biodiversité de la Plaine n'est pas immuable. Si aucun projet immobilier ne venait à la détruire, l'intérêt biologique de la Plaine ne ferait que gagner de l'ampleur.


La Plaine - Arboretum et Nature férale

 

Description des milieux de la Plaine et voir la liste des espèces de plantes suite à des inventaires réalisés de 2008 à 2013 sur l'ensemble du site (Campus ULB et VUB):

 

EL ZEIN H., La Plaine - Arboretum and Urban Wilderness, Taxonomania No.35, March 2014, pages 6-32 (2014).


Lire l'article publié dans Taxonomania en Mars 2014...

 

Extrait:

 

"Il semble ainsi utile de préférer la notion de féralité. Ce n'est pas tant la notion qui est nouvelle, puisqu'elle est appliquée depuis longtemps aux espèces animales domestiques retournées à l'état sauvage, mais son application aux milieux naturels ou semi-naturels est toute récente (SCHNITZLER & GÉNOT 2012).

 

Une nature férale pourrait être définie comme un type de végétation, avec le système écologique lui étant propre, qui s'est développée sur des terres anciennement influencées par des activités anthropiques de toute sorte. Cette approche différente des écosystèmes remet ainsi en question la notion même de «naturalité» et de « virginité » des espaces naturels, car à l'heure actuelle, les lieux sur Terre qui n'ont jamais connus l'influence de l'Homme sont principalement des régions hostiles, telles que des déserts.

 

La démarche propose de reconsidérer la valeur de tout type de végétation et de cesser de dénigrer la spontanéité de ce que certains appellent « la flore des remblais ». Est-il ici nécessaire de rappeler que la majeure partie de la Forêt de Soignes, plus grande étendue boisée de la Région bruxelloise, n’a rien de spontané et a été plantée par la main de l'Homme à des fins purement économiques ?"

 

Un des paysages typiques de la Plaine, accès 3 du Campus de la Plaine ULB, Printemps 2013
Un des paysages typiques de la Plaine, accès 3 du Campus de la Plaine ULB, Printemps 2013