Lettre ouverte de comités bruxellois

Lettre ouverte de comités bruxellois en PDF
2013-08-05-lettre-ouverte-cosignee-final
Document Adobe Acrobat 168.6 KB

Nederland

English version

 

Bruxelles, le 5 août 2013

 

Lettre ouverte à l’attention de :

 

Mr Rudi Vervoort, Ministre-Président de Bruxelles-Capitale,

Mme Évelyne Huytebroeck, Ministre de l'Environnement de Bruxelles-Capitale,

Mr Willy Decourty, Bourgmestre d'Ixelles,

Mme Nathalie Gilson, 4è Échevine à l'Urbanisme d'Ixelles,

Mr Jean-Pierre Hannequart, Directeur Général à l'IBGE,

 

[ Copie aux membres du Gouvernement et du Parlement, à la Société Civile et aux medias ]

 

 

Objet: La Plaine (ULB) – Projet Universalis Park : dire STOP !

 

 

Monsieur le Ministre-Président,

Madame la Ministre,

Monsieur le Bourgmestre,

Madame l'Échevine,

Monsieur le Directeur Général,

Mesdames, Messieurs,

 

1/   L’origine du problème

2/   Une contestation grandissante

3/   Des réponses insatisfaisantes à nos questions légitimes

4/   La volonté d’une grande partie des étudiants et des citoyens

 

 

1/ L'origine du problème

 

L’espace vert de la Plaine au sein du campus ULB (à côté de la VUB) est à double rôle:

 

- d'une part il est formé de parcelles vertes entretenues à l'usage des étudiants et riverains,

- d'autre part il se constitue d'espaces plus sauvages abritant une biodiversité trop rare en ville.

 

On ne saurait trop insister sur l'importance de tels espaces verts faisant partie du maillage vert et prolongeant la forêt en milieu Urbain (1).

 

Le projet de construction nommé “Universalis Park”, promu par Immobel, suscite l'indigation étudiante, riveraine et citoyenne en raison de deux éléments principaux:

 

– la construction sur des espaces verts alors que l'on pourrait construire ailleurs : en effet, on trouve encore à Bruxelles des friches urbaines (industrielles, ferroviaires) délaissées, sans mentionner les millions de mètres carrés de logements et de bureaux vides qui sont légion dans la capitale (2),

 

– la construction de logements de luxe sur un campus universitaire alors qu’il y a un manque de logements abordables pour les étudiants : les permis demandés incluent certes quelques bons éléments (une crèche, deux commerces, …) mais ils concernent néanmoins essentiellement du logement haut de gamme …

 

 

2/ Une contestation grandissante

 

L'indignation s'est faite réalité lors de la commission de concertation du 19 juin 2013 :

 

– plus de 100 citoyens présents (plus que la salle communale ne peut en recevoir),

– plusieurs centaines de lettres de protestation écrites parvenues à la commune avant cette date,

– une pétition en ligne dépassant les 4.400 signataires,

– des représentants de plusieurs associations et comités de quartiers présents,

– la présence massive des medias.

 

Quel est le résultat de cette comission de concertation ? Sur 6 votants : 2 votes pour (dont Ixelles), 1 vote contre (Auderghem) et 3 abstentionsdont l'IBGE !

 

L’IBGE est pourtant censé veiller à la préservation de l'environnement et des espaces verts. Il avait d'ailleurs voté contre l'année passée. Quel élément concret et acceptable a-t-il pu soudainement amener l’IBGE à ne plus voter contre ? Le projet précédent a, certes, été modifié, mais à notre sens il reste largement inacceptable, et nos deux points d'opposition ci-dessus restent fondamentalement inchangés.

 

 

3/ Des réponses insatisfaisantes à nos questions légitimes

 

Nos questions n'ayant pas trouvé de réponses satisfaisantes lors de la commission de concertation du 19 juin 2013, permettez-nous de vous les (re)poser ci-après:

 

3.1.   Si Universalis Park n'est pas nocif pour la biodiversité sur le site, pourquoi ne pas faire réaliser une étude d'incidences indépendante, avant construction (la loi stipule que les autorités peuvent l'exiger) ?

 

3.2.   Est-ce incorrect que, si un permis d'urbanisme venait à être déposé pour ce qui semble être l'entièreté du projet (cf. le rapport d'incidences d'Art&Build lui-même), une étude d'incidences indépendante serait alors obligatoire ? Ne sommes nous pas de toute évidence devant ce qu’il convient d’appeler un “saucissonnage” en vue d'éluder la nécessité d'une étude d’incidences ?

 

3.3.   S'il existe un PPAS en cours d'élaboration pour le site, pourquoi ne pas y inclure également le terrain concerné par ces permis, à l'instar du restant des terrains acquis par Immobel ? Quelle est l'urgence de ce projet en matière d'urbanisme à Ixelles ?

 

3.4.   Étant donné les problèmes de démographie Ixellois (Bruxellois), notamment au niveau étudiant, n'est-il pas plus avisé de construire des logements étudiants, et à plus forte raison lorsque c'est sur campus universitaire ?

 

3.5.   À quand remonte la dernière étude sérieuse de la biodiversité sur le site de La Plaine menée par l'IBGE ? Ce site s'étant développé au fil des dernières décennies et abritant aujourd'hui des espèces protégées, comment justifier qu'il ne mérite pas une attention toute particulière lors de l'actualisation du PRAS ? Par ailleurs, les terrains classés “zones vertes” au PRAS sont-ils nécessairement les seuls dignes d'être préservés comme tels ? (3)

 

3.6.   Étant donné la participation citoyenne soulevée, n'allons-nous pas au devant d'un déni de démocratie, à l'instar des événements survenus à l'Avenue du Port ? Pour rappel, dans ce dossier les citoyens finirent par avoir gain de cause (4).

 

 

4/ La volonté d'une grande partie des étudiants et des citoyens

 

Le terrain en question est aujourd’hui la propriété d’Immobel, qui l’avait acheté à l'ULB en 2007, en pleine crise de financement. Mais ceci ne lui garantit pas le droit de bâtir n’importe quoi sur un terrain à haute valeur écologique, et certainement pas un projet immobilier d’un intérêt presque nul pour les étudiants et les riverains détruisant ainsi le plus grand espace vert d'Ixelles.

 

Si ces permis d'urbanisme, de voiries et d'environnement sont octroyés, le comité “Sauver La Plaine / Contre Universalis Park”, soutenu par les grands comités de quartier de Bruxelles ainsi que par plusieurs associations, sera prêt à introduire un recours au Conseil d'État, à la fois financièrement et juridiquement.

 

La contestation du comité “Sauver La Plaine / Contre Universalis Park” est appuyée par :

 

- Bureau des Étudiants Administrateurs de l'ULB (BEA),

- Bruxelles Nature ASBL (“groupement d'associations de défense de la Nature à Bruxelles”),

- Centre d'Écologie Urbaine ASBL,

- Fédération des Étudiants Francophones (FEF),

- Jeunes Natuurlijk.

 

Nous défendrons notre volonté démocratique de refus du projet et des permis.

 

Nous défendrons le maillage vert bruxellois, ces espaces verts, ainsi qu'un développement cohérent et raisonné de nos campus universitaires.

 

Le tout, avec le souci de préserver, voire développer, le patrimoine vert, social, culturel et scientifique.

 

En espérant votre ralliement à notre point de vue, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre-Président, Madame la Ministre, Monsieur le Bourgmestre, Madame l'Échevine, Monsieur le Directeur Général, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de notre haute considération.

 

– Pour le comité “Sauver La Plaine / Contre Universalis Park”, Gustavo Lucena Gómez

– Pour le comité “Défense de l'Altitude Cent”, André Robe

– Pour le comité “Churchill-Messidor-Longchamp”, Anita Nys

– Pour le comité “Tervueren”, Philippe Elsen

 

 

Contact: Gustavo Lucena Gómez, glucenag@ulb.ac.be, +32 494 93 72 57

 

 

(1)  IBGE (Bruxelles Environnement), “Un plan pour le développement de la nature et de la biodiversité à Bruxelles”, 03/09/12. Voir également http://www.villedurable.be/themas/ville-verte, une initiative de la Région.

(2)  Par exemple la partie sud du “triangle Delta” avoisinant, que le futur hôpital du Chirec n'occupera pas. Voir aussi RTBF Info, “Les bureaux vides représentent 1 200 000 m² de surface inoccupée à Bruxelles”, 02/03/12, Jean-Claude Hennuy.

(3) Le terrain est classé “zone d'intérêt collectif” ou de “service public” dans le PRAS (Plan Régional d'Affectation du Sol) ainsi que partiellement “zone à haute valeur biologique” et même “zone noyau” dans le PRD à valeur indicative (Plan Régional de Développement) - IBGE, “Registre des zones protégées”, novembre 2010.

(4)  Voir www.avenueduport.be

 

 

S'informer: site Internet laplaine.jimdo.com

 

Protester: pétition Avaaz "Empêcher la construction de logements privés sur le plus grand espace vert d'Ixelles"

 

Nous rejoindre: groupe Facebook “Contre UNIVERSALIS PARK et la destruction du campus de la Plaine”